Plus matures, « elles » stockent plus

Les mangroves fournissent une gamme de « services » importants. En fixant le CO2 et stockant durablement le carbone dans leurs sols, elles contribuent par exemple à atténuer les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. Sur notre littoral, les palétuviers blancs s’installent sur les bancs de vase qui perdurent quelques décennies avant d’être dégradés. Il en résulte un peuplement d’âge croissant (de 3 ans à pratiquement 50 ans) représentant l’ensemble des stades de développement de la mangrove, du littoral jusqu’à plus de 2 km de la côte.

Une étude s’est penchée sur les stocks de carbone du sol à chaque stade de développement de la mangrove et les résultats montrent notamment que plus on s’éloigne du littoral, et donc que l’âge des arbres augmente, plus la quantité de carbone stocké dans le sol augmente.

C. Marchand (2017) - Soil carbon stocks and burial rates along a mangrove forest 
chronosequence (French Guiana) Forest Ecology and Management, volume 384, 15 
January 2017, pages 92–99.

One comment

Comments are closed.