B.Dupont.2011.Termites_(Nasutitermes_corniger)_(8371245976)

Du mercure dans la carapace

Le sol joue un rôle essentiel dans le cycle du mercure et constitue l’habitat de plusieurs espèces vivantes. L’enrichissement du sol en certaines formes de mercure est mesurable dans les nids et les corps de termites Silvestritermes spp. qui se nourrissent d’éléments du sol.

Des chercheurs ont mesuré et comparé les quantités de methylmercure dans le sol, dans les nids, dans les carapaces et dans les intestins de différentes espèces. Les rapports de concentration de methylmercure sont de 1 à presque 200 fois plus dans les intestins et 600 fois plus dans les carapaces. Ils constituent un indicateur de pollution au methylmercure pour les écosystèmes.

Diouf M. et al. (2019) Mercury species in the nests and bodies of soil-feeding  termites, Silvestritermes spp. (Termitidae, Syntermitinae), in French  Guiana. Environmental Pollution.

A lire aussi sur le mercure : Du mercure dans l’eau ?

Ou sur les bioindicateurs : Plastiques et pollution en forêt amazonienne