©F.Longueville.ODyCv

Intrigants boudins de sable à Rémire

Ils ont intrigué lorsqu’ils ont été installés sur la plage de Kourou, puis sur la plage de Rémire. Maintenant ils se fondent dans le paysage et lorsqu’on parcoure la plage, on gravit ces paliers de sable qu’ils sont devenus.

« Ils », ce sont les Stabiplages®.

Avec le passage des bancs de vase au large, les plages de Kourou et de l’Ile de Cayenne sont soumises à un phénomène de rotation de plage. Le principe de ces boudins de sable est de bloquer les courants qui longent la côte et transportent le sable entrainant de l’érosion à certains endroits de la plage et, au contraire, de l’accrétion à d’autres.

©F.Longueville.ODyC
Ballet des engins pour positionner les ouvrages sur la zone à protéger et remplissage des boudins de sable prélevé sur place. ©F.Longueville.ODyC

L’installation des Stabiplages® a été décidée de façon collégiale par la mairie de Rémire-Montjoly et les associations de riverains en 2015. L’État a participé au financement de l’ouvrage* et c’est autour d’un comité de suivi commun que les travaux ont pu être réalisés en décembre 2017.

La première expérience à Kourou sur la plage des Roches n’avait pas été concluante : très rapidement les boudins s’étaient détériorés et avaient été emportés par la mer ! Mais les exemples de stabilisation des plages par cette « méthode douce » vendue par l’entreprise existent.

Aussi dans le cadre de l’Observatoire de la dynamique côtière, un suivi de l’expérience « Stabiplage® Rémire » a été proposé par le Bureau des Recherches Géologiques et Minières. Une image de la plage en 3 dimension ou « modèle numérique de terrain » a été réalisée en amont de la pose des ouvrages en septembre 2017. Une autre photographie sera faite en fin d’année 2018 pour suivre l’évolution de la forme de la plage. De plus, plusieurs fois par an, une équipe se déplace pour réaliser des mesures de profil de la plage. Avec ces informations de différentes sources, les équipes sont en capacité de suivre les effets de cette technologie sur l’érosion de la plage de Rémire.

©F.Longueville.ODyC
La plage après le remplissage et l’enfouissement des ouvrages. ©F.Longueville.ODyC

A l’heure actuelle, la dérive littorale va d’Est en Ouest au niveau de l’anse des Salines, entrainant le déplacement de sédiments du Mont Ravel vers le Mont Bourda.  Les Stabiplages®, placés perpendiculairement à la plage, bloquent le transport du sable. Et globalement sur la zone concernée, on observe une accrétion de la plage. Il convient néanmoins de surveiller le trajet du sable sur les zones devant et derrière l’implantation des ouvrages : naturellement elles auraient dû être « engraissées » par la dérive littorale, mais ce n’est plus le cas…

* Financement au titre du Fond Barnier.

One comment

Comments are closed.