Calculs et numérique

Devinette : « Quel est le point commun entre
– un chercheur qui s’intéresse à la circulation de la leishmaniose cutanée,
– un chercheur qui analyse la diversité des virus chez les chauve-souris,
– un chercheur qui étudie l’adaptation des arbres aux changements globaux,
– un chercheur qui essaie de prévoir le rayonnement solaire 48h à l’avance
– ou encore un chercheur qui veut comprendre le déplacement des bancs de vase » ???
Réponse : Des besoins en solutions de calculs… Des besoins qui croissent de façon exponentielle !
Des chercheurs étaient réunis hier et aujourd’hui à Cayenne pour en parler et échanger sur leurs expériences.

Quel que soit le sujet de recherche, les technologies utilisées pour enregistrer les informations sur le terrain sont de plus en plus perfectionnées. Elles génèrent une masse de données en gigaoctet voire téraoctet. Ces informations sont ensuite analysées, comparées, recoupées… Cela se fait par informatique -ordinateur, station de calcul- sur des logiciels ou programmes dédiés. Les organismes investissent donc en compétences et en matériel : un bioinformaticien recruté en 2012 à l’Institut Pasteur de la Guyane, plusieurs serveurs au Campus agronomique à Kourou…. Car ce travail se fait aussi en local : la science MADE IN Guyane de A à Z !