Quoi d’ancien ?

Une première revue des recherches archéologiques menées sur le territoire depuis 1970 a été publiée au début des années 1990. Elles concernaient principalement le littoral, entre le Kourou et l’Oyapock, et la période comprise entre 900 et 1700 de notre ère.

Une nouvelle synthèse vient d’être publiée qui résume les résultats de six fouilles archéologiques préventives[1] récentes sur la bande littorale entre l’île de Cayenne et le Maroni. Les recherches ont notamment mis en évidence des vestiges qui attestent, pour la première fois, d’occupations humaines à l’Âge archaïque (9000 à 3000 av. J.-C.) et à l’Âge céramique ancien (de 3000 av. J.-C. à 900 apr. J.-C.). Les résultats sont accessibles gratuitement et en intégralité sur Internet.


[1] L’archéologie préventive a pour objectif d’assurer la détection et l’étude scientifique des vestiges susceptibles d’être détruits par des travaux liés à l’aménagement du territoire.

Martijn M. van den Bel (2018) Nouveaux apports sur l’archéologie du littoral de Guyane : de la préhistoire à la conquête. Journal de la société des américanistes 2018, 104-2