©Compagnie miniere La montagne d or

De la montagne à l’or

Il existe deux principaux types de gisements d’or. Les gisements primaires, filons ou veines, sont constitués de roches aurifères, où le minerai est particulièrement pur et peut se situer à des profondeurs diverses. Suite à des mouvements géologiques, certains filons peuvent remonter en surface. Là, ils peuvent être exposés aux intempéries et s’éroder libérant des paillettes qui suivent les mouvements du sol ou s’éparpillent dans les cours d’eaux. On parle alors de gisements secondaires.

L’or primaire est contenu aussi bien dans les roches meubles, oxydées et latéritisées (saprolite) que dans la roche dure et saine. Plusieurs mines d’or primaire en saprolite existent actuellement en Guyane : St-Elie, Dieu-Merci, Espérance, Yaou. En roche dure, des gisements importants ont été identifiés mais sont en cours d’exploration ou de développement : Camp Caïman, Montagne d’Or, Yaou, Dorlin…

Les caractéristiques géologiques de Montagne d’Or étaient encore mal documentées. Ce n’est plus le cas. A l’occasion d’un congrès international dédié en août dernier, des scientifiques canadiens ont présenté une étude sur le premier gisement d’amas sulfurés volcanogéniques (ou VMS) découvert sur le plateau des Guyanes.

James Guiraud et Al. (2017) The Rhyacian " Montagne d'Or " auriferous volcanogenic
massive sulphide deposit, French Guiana, South America: stratigraphy and geochro
nology. Conference Paper, Aug 2017, 14th SGA Biennial Meeting.