Négligée, certainement pas négligeable !

Dans la plupart des écosystèmes, les fourmis sont le groupe d’invertébrés[1] terrestres dominant ! Elles remplissent un certain nombre de rôles clés parmi lesquels celui de régulateur des populations d’insectes ravageurs ou de nettoyeur de la litière du sol. Mais comment mettre en évidence ces rôles spécifiquement pour les fourmis et sur plusieurs hectares de sol de forêt ou de savane ?

Deux expérimentations complémentaires ont été menées, l’une par une équipe de chercheurs dans la savane en Afrique du Sud et l’autre dans la forêt de Bornéo en Malaisie. Des espaces bien délimités ont été créés : une zone avec fourmis et une zone sans (les fourmis y ont été éliminées en amont à l’aide de poisons ciblés). Des conditions expérimentales précises y ont été mises en place pour étudier un rôle particulier. En Afrique du sud, le comptage de scarabées, mille pattes, termites a été réalisé pour mettre en évidence le rôle de régulation des fourmis sur les autres insectes ; en Malaisie, les chercheurs ont observé comment les ressources alimentaires (matière organique, graine) étaient utilisées par les différents organismes : vertébrés, invertébrés hors fourmis, invertébrés comprenant les fourmis. Les expérimentations ont été menés sur plusieurs mois.

En Afrique du Sud, les scientifiques ont observé que la composition des populations d’invertébrés a largement changé suite à la disparition des fourmis. L’activité des scarabées, mille pattes, termites et autres coccinelles, habituellement proies de fourmis, a fortement augmenté entrainant un déséquilibre au sein de l’écosystème : les termites ont mangé plus de bois, les insectes herbivores plus de feuilles.

En Malaisie, les scientifiques ont montré que plus de la moitié des ressources déposées sur le sol est « utilisée », enlevée par les fourmis. Si on empêche les vertébrés d’accéder aux ressources, la part des fourmis augmente encore. En revanche, dans les espaces où les fourmis sont éliminées, les ressources prélevées par les vertébrés ou les autres invertébrés sont quasiment identiques.

Les invertébrés sont responsables du nettoyage du sol de forêt pour 3 quart. Par rapport aux autres invertébrés, le rôle des fourmis est prépondérant et unique. Eh non : négligée ne signifie pas négligeable !

Le projet FEDER, BiNG s’intéresse à la biodiversité négligée de Guyane…

Illustration : Ecofog, CNRS

C. L. Parr & al. Suppression of savanna ants alters invertebrate composition  and influences key ecosystem processes. Ecology, 97(6), 2016
H.M. Griffiths & al. Ants are the major agents of resource removal from tropical rainforests. Journal of animal ecology. 87, 201

[1] Animaux qui n’ont pas de colonne vertébrale, tels les insectes et les mollusques.