Macouria entre dans la ronde

Au même titre que Cayenne, Rémire et les autres communes de la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral (CACL) possédant une frange littorale, Macouria va être introduite dans la démarche de l’Observatoire de la dynamique côtière[1](ODyC).

Depuis 2014, l’ODyC réalise des mesures pour suivre l’évolution du littoral sur plusieurs plages. Le site de Macouria vient donc compléter le réseau des autres sites observés et mesurés avec une même méthodologie :

Les formes de littoral sont variées le long de nos 380 kilomètres de côte. Elles évoluent au cours du temps. Des plages « disparaissent » sous la mangrove, des forêts de palétuviers s’installent pour quelques années, puis les cordons sableux réapparaissent. La plage de Macouria est actuellement dans une configuration différente des autres plages suivies : la mangrove est en train de partir et laisse place à un ruban de sable.

Côté mer,  Macouria est essentiellement occupée par de l’habitat spontané. Pourtant les enjeux à venir en matière d’aménagement sont importants et la commune est un des secteurs du projet d’Opération d’Intérêt National qui concerne les principaux pôles de développement urbains de Guyane.

Trois raisons, s’il en fallait d’autres, qui en font un littoral à surveiller de près …

[1] Observatoire de la Dynamique Côtière du Littoral : Initié en 2014 par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) et la Direction pour l’Aménagement et le Logement (DEAL), il fédère les acteurs de la filière, produit, collecte et harmonise connaissances et autres éléments d’expertise et d’aide à la décision pour l’aménagement et la gestion du littoral.

One comment

Comments are closed.