Drôles de fourmilières

Quand les fourmis s’associent avec la plante broméliacée Aechmea mertensii, cela donne une fourmilière pas comme les autres qu’on appelle un « jardin de fourmis ». Les fourmis capables de cette construction appartiennent à deux espèces guyanaises : Camponotus femoratus et Pachycondyla goeldii. Selon que l’une ou l’autre espèce « jardine », les caractéristiques de la plante diffèrent : forme en entonnoir et feuilles longues contre forme en rosette et feuilles courtes.

Pour comprendre pourquoi, des chercheurs ont réalisé des jardins expérimentaux, dans des conditions contrôlées : ils ont semés des graines provenant des deux types de jardin de fourmis, à l’ombre ou à la lumière et sur trois types de substrats. Au delà des différences génétiques des graines dispersées par les deux espèces, la forme du jardin du fourmis serait principalement due à son environnement (lumière et substrat).

Leroy Céline, Petitclerc F., Orivel J., Corbara B., Carrias J. F., Dejean A., 
Cereghino R. The influence of light, substrate and seed origin on the germination 
and establishment of an ant-garden bromeliad. Plant Biology, 2017, 19 (1), p. 70-78.
ISSN 1435-8603