(c)cdn.pixabay-lava-pic

Le plateau de Demerara – Saison 2

Il y a encore un an, pour comprendre comment il avait été formé, ils se demandaient de quoi le plateau sous-marin au large du Maroni était constitué. Le secret est enfin levé ! Il a été révélé au cours d’une conférence passionnante en début de semaine à l’Université de Guyane.

Pour percer le mystère du plateau de Demerara, les chercheurs ont réalisé des prélèvements (dragage[1], carottage[2]) et effectué des photographies du suspect (échographie du sous-sol[3]). Conclusions : d’origine volcanique, le plateau est composé de magna émanant de ce que l’on nomme des « points chauds » dans les entrailles du globe terrestre et arrivant de manière régulière à la surface de la Terre. Le plateau sous-marin est un vestige de l’ouverture en deux temps de deux océans, l’océan Atlantique équatorial et l’océan Atlantique central, qui ne font maintenant plus qu’un. Les faits ont eu lieu il y a fort fort longtemps : plus de 120 millions d’années !

Si cette série vous intéresse, si vous voulez en savoir plus sur l’enquête et tout ce que cela a appris aux chercheurs ainsi que ce que cela pourra changer dans notre quotidien, faites-le nous savoir via notre page @comaucarre ou via la page contact du Blog.

[1] Un engin trainé au fond de l’eau arrache des roches et les remonte à la surface pour qu’ils puissent être étudiés.
[2] Une sorte de grosse paille s’enfonce par gravité dans le fond de l’eau (qui doit être meuble : vase ou sable) et remonte à la surface des échantillons pour qu’ils puissent être étudiés.
[3] Des instruments envoyant des ondes (canons à air ou d’instruments déposés sur le fond des océans) mesurent le retour des ondes (ondes réfléchies/réfractées) et en déduisent la composition et la forme sous-jacente des roches du plateau comme une échographie.

One comment

Comments are closed.